Construire une volière

Quand on souhaite réaliser une volière, il faut penser à beaucoup de choses. Depuis tant d’années, nos installations ont évolué mais à la base elles sont toutes conçues de la même manière à quelques détails près.

En premier, il faut un abri pour que l’oiseau se réfugie la nuit.

Les gamelles peuvent être situées prés d’un perchoir ou sur la porte. Vous pouvez placer des plateaux tournant sur la porte pour éviter de l’ouvrir à chaque fois ou lorsque le perroquet est très agressif envers vous.

En second, pensez à l’extérieur. Soit une longue volière où les oiseaux peuvent aller fouiner dans le sol (les cacatoès en particulier). Dans ce cas, un conseil pensez à bétonner le fond de votre extérieur pour éviter les nuisibles et remettez une couche de sable ou de terre pour l’esthétique. De plus, ce sera plus facile à nettoyer.

Petite anecdote, nous avions mis des portes à l’autre bout de la volière pour rentrer par l’extérieur (pour nettoyer la volière, pour rentrer une branche). Certains perroquets ont compris qu’en volant vers nous au moment où l’on ouvrait la porte, notre réflexe est de nous baisser. Résultat, l’oiseau se retrouvait dehors. Conclusion pas de porte à l’extérieur.

Ou alors vous pouvez faire une volière en hauteur. Dans ce cas pas besoin de bétonner le sol mais elle a aussi l’inconvénient que vous ne pouvez pas faire une longue volière car si l’oiseau a un souci et qu’il est tout au fond de la volière, il faut réussir à l’attraper. Vous pouvez y ajouter des cordes, des branches (arbres fruitiers).

Pour éviter que vous ouvriez la porte de la volière et que l’oiseau s’enfuie et se retrouve dans la nature, vous pouvez réaliser un sas de sécurité ou un couloir. Faites le assez large, pour que vous puissiez vous y retourner sans difficultés ou que vous puissiez rentrer une brouette ou une grande branche par exemple. Dans ce sas, vous pouvez y installer un nid communiquant avec la volière ou alors faire une petite trappe à coté de la porte pour voir dans le nid, sans rentrer dans la volière.

Lorsqu’on fait notre première volière, on a tendance à construire des abris et des portes toute petites (souvent quand c’est pour des perruches ou des youyous). On fait des portes assez basses pour éviter que l’oiseau ne s’échappe quand vous rentrez. Et très vite, on s’énerve car on se cogne partout. En construisant d’autres volières, on a fini par faire des portes de 1m70 de haut et les oiseaux ne s’échappent pas pour autant. Alors pensez à être à l’aise dans vos volières.

Les perchoirs, il faut au minimum deux perchoirs aux extrémités de la volière(mettez les assez haut pour éviter de vous cogner dessus). Laisser suffisamment d’espace entre le perchoir et le toit pour que lors de la reproduction le mâle puisse avoir de la place pour monter sur sa femelle. En parlant de reproduction, il faut que les perchoirs soient adaptés à la taille des pattes de l’oiseau (sinon la femelle aura du mal à garder son équilibre) et qu’il soit stable.

Voilà votre volière est prête. Vous pouvez décorez l’extérieur à votre guise (brique, bois, arbuste) pour le camouflage et l’esthétique dans le jardin.